En ce moment…

Lorsque la surface du lac s’éloigne au dessus de moi, je suis plongé dans un autre univers, celui des sirènes du Léman, les silures, dont je suis tombé amoureux dès le premier face à face. Après des dizaines de plongées en apnée auprès de cette créature paisible et attachante, l’envie m’est venue de sculpter dans le bois, taille réelle, ce poisson du fond des âges et de lui rendre ainsi son l’élégance, insoupçonnée aux yeux du monde.

D’un morceau de poirier de près d’une demie tonne, j’ai libéré les courbes de sa nage, d’abord à la hache, puis à la gouge tout en suivant les croquis que j’ai fait sous l’eau ou de mémoire.

Près de dix mois après avoir donné le premier coup de hache, le papier de verre a fini le travail en rendant le bois lisse comme la peau du poisson, et j’ai pu donné la touche finale: un passage de cire pour révéler la richesse du bois.

 

La vidéo qui suit vous racontera mieux que mes mots l’élégance des silures que j’ai rencontré!